Comment devenir auto entrepreneur sans diplôme ?

Comment devenir auto entrepreneur sans diplôme ?

Simple et flexible, le statut d’autoentrepreneur fait de nombreux adeptes. Facile d’accès, ce statut permet en effet de se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat sans trop de risques, et surtout en évitant les nombreuses démarches liées à la création d’une autre structure, telles que l’EURL ou la SASU. Mais peut-on devenir autoentrepreneur sans diplôme ? Si la réponse est oui dans de nombreux cas, il faut savoir que certaines activités sont réglementées. Alors avant de créer votre business et devenir votre propre patron, il est plus sage de vous renseigner sur les réglementations en vigueur. Nous vous proposons pour cela un petit point sur les activités qui permettent de devenir autoentrepreneur sans diplôme, ainsi que sur les professions réglementées.

Devenir auto entrepreneur : quelles sont les conditions ?

Dans un premier temps, avant de parler de diplôme, il est nécessaire de remplir certaines conditions pour devenir auto-entrepreneur. En effet, il faut :

  • Être une personne physique ;
  • Être âge de 18 ans minimum ;
  • Créer une entreprise individuelle ;
  • Exercer une activité libérale, artisanale et/ou commerciale.

Ces conditions sont donc très larges et exigent peu de prérequis, ce qui permet au plus grand nombre de pouvoir y accéder.

Peut-on devenir auto-entrepreneur sans diplôme ?

Pour la plupart des activités, aucun diplôme n’est exigé et il est donc possible de devenir autoentrepreneur sans diplôme dans de nombreux domaines.

Vous voulez devenir commerçant 

Tout ou presque peut être acheté et revendu sous le statut d’auto-entrepreneur, sans exigence particulière de diplôme ou d’expérience professionnelle. Antiquaire, fleuriste, mercière, droguiste, le choix est donc vaste. La grosse exception réside dans l’ouverture d’un débitant de tabac, dont la réglementation est très encadrée.

Vous voulez devenir artisan

Dans de nombreux secteurs de l’artisanat, un diplôme est requis pour exercer, en tant qu’autoentrepreneur ou sous tout autre statut. Cependant, il est possible de devenir autoentrepreneur sans diplôme pour exercer certaines activités, comme :

  • La fabrication de plats à emporter et l’activité de traiteur ;
  • L’ouverture et la tenue d’un restaurant ;
  • Le bricolage et le multiservice, à condition qu’aucune prestation ne concerne le bâti ;
  • La fabrication et la restauration d’objets artisanaux liés à des activités elles-mêmes non réglementées, comme la poterie, la sculpture, l’horlogerie ou encore la brocante.

D’autres métiers, s’ils ne nécessitent pas de diplôme, peuvent tout de même être soumis à une formation préalable. C’est le cas des tatoueurs, par exemple, qui doivent obligatoirement suivre une formation sur les conditions d’hygiène et de salubrité. Cette formation s’étale sur 3 jours et comporte 2 modules de formation, l’un pratique, l’autre théorique. Une attestation vient valider la formation.

Vous voulez exercer en libéral

Tordons le cou à une idée reçue : devenir autoentrepreneur sans diplôme et exercer une profession libérale n’est pas incompatible. En effet, de nombreuses professions libérales sont accessibles sans diplôme. Vous souhaitez vous installer en tant que sophrologue, musicologue, art-thérapeute, naturopathe ou encore coach ou consultant, analyste programmeur, archéologue, généalogiste, créateur de sites internet, dessinateur, documentaliste, ou pourquoi pas astrologue ou chiromancien ? C’est possible ! Devenir autoentrepreneur sans diplôme est donc beaucoup plus accessible qu’on ne le pense souvent.

Auto-entrepreneur : quels métiers nécessitent un diplôme?

Certains métiers impliquent de posséder des compétences et des connaissances techniques pour pouvoir être exercés. Ces métiers sont dits « réglementés » et pour les exercer, un diplôme, une qualification professionnelle, une autorisation ou un agrément sont obligatoires. À titre d’exemples, voici certaines activités que vous ne pourrez pas exercer sans diplôme.

Ouvrir une auto-école

L’ouverture d’une auto-école est soumise à de nombreuses contraintes administratives et nécessite de répondre à certaines obligations légales. Le gérant de l’auto-école doit avoir le permis B depuis plus de 3 ans, son casier judiciaire doit être vierge et il doit avoir passé avec succès une visite médicale l’autorisant à exercer. Mais ce n’est pas tout, car pour gérer une auto-école, d’autres critères s’imposent :

  • Posséder un diplôme de niveau 5, soit un Bac +2 ou justifier d’une formation à la gestion et l’exploitation d’un établissement d’enseignement de la conduite, tel que la certification RUESCR ou BEPECASER ;
  • Obtenir l’autorisation d’enseigner, qui prend la forme d’une carte délivrée par la préfecture, valable 5 ans ;  
  • Obtenir un agrément préfectoral, à renouveler également tous les 5 ans.

A lire : Comment devenir moniteur auto école ?

Ouvrir un institut de beauté

L’esthéticien ou l’esthéticienne propose des soins et modelages esthétiques sans finalité médicale. Cependant, pour pouvoir exercer cette activité, elle doit détenir l’un des diplômes suivants :

  • Un CAP, un BP ou un Bac pro « Esthétique, Cosmétique, Parfumerie » ;
  • Un BTS « Métiers de l’Esthétique, Cosmétique, Parfumerie » ;
  • Un Brevet de Maîtrise « Esthéticien Cosméticien » délivré par l’APCMA, l’assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat.

En l’absence de diplôme, le professionnel doit pouvoir justifier de 3 années d’expérience sur le territoire européen, UE ou EEE.

Créer son entreprise de bâtiment

Presque tous les métiers du bâtiment, de la construction et de la rénovation sont réglementés. Vous ne pouvez pas devenir autoentrepreneur et pour exercer un métier dans ce domaine, comme celui de maçon, il est nécessaire de justifier d’un CAP, d’un BEP, ou d’un diplôme de niveau supérieur. Comme pour ouvrir un institut de beauté, une autorisation d’exercer peut être obtenue sans diplôme à condition de valider 3 années d’expérience professionnelle dans l’activité envisagée en autoentreprise.

Toute profession accessible sans diplôme peut permettre de devenir autoentrepreneur. Il n’existe pas de liste exhaustive de toutes les professions réglementées. Aussi, si vous avez déjà une idée de l’activité que vous souhaitez exercer, la première démarche est donc de vérifier la réglementation qui s’y rapporte. Cette information peut être obtenue en contactant le CFE dont vous dépendez. Enfin, sachez que le fait d’exercer une activité réglementée sans diplôme ou autorisation vous expose à des sanctions pénales, qui peuvent aller jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende. D’autre part, le bénéficiaire de la prestation n’est couvert par aucune garantie ni aucun recours en cas de malfaçon.  

comment devenir moniteur auto ecole
Article précédent Comment devenir moniteur auto école ?