Chaudière individuelle : comment l’entretenir ?

Bûches de bois

Economiques à l’achat, les chaudières individuelles peuplent de nombreux foyers. C’est un système caméléon puisque les chaudières existent au gaz naturel, au bois, au fioul, mais aussi à condensation, hybrides, etc. Si le choix du modèle dépend du logement, du confort thermique recherché ou encore du budget, l’entretien est, lui, obligatoire mais dépend du type de chaudière.

L’entretien d’une chaudière gaz basse température

Ces chaudières chauffent l’eau à 50° contre 60-80° pour les modèles classiques ; elles permettent des économies de 10 à 15% par rapport à une chaudière gaz standard. Si la chaudière basse température nécessite peu d’entretien, elle doit être contrôlée annuellement par un professionnel pour garantir son bon fonctionnement et éviter ainsi des accidents. Tous les 2 ans, un contrôle est également imposé par la loi, sous peine d’amende.

Régulièrement, on peut tout de même vérifier soi-même la pression et surtout, bien mettre le mode hors gel en cas d’absence prolongée pendant l’hiver.

L’entretien d’une chaudière gaz à condensation

Contrairement aux modèles basse température, les chaudières à condensation donnent droit à un crédit d’impôt.

Comme toute installation de chauffage, la maintenance d’une chaudière à condensation doit se faire une fois par an minimum, de préférence en automne, pour vérifier qu’elle fonctionne bien. Aussi, la chaudière est soumise à un contrôle obligatoire tous les 2 ans.

Quelques bonnes pratiques :

– Mettre le mode hors gel en cas d’absence de plus d’une semaine (en particulier l’hiver)
– Purger les radiateurs
– Vérifier la température de l’eau et son niveau

L’entretien d’une chaudière à bois

Puisque le bois est le combustible le moins cher du marché, ce modèle de chaudière est adapté aux plus petits budgets.

Il en existe deux types, à granulés de bois ou à bois-bûches. Pour la chaudière à granulés, un silo de stockage permet un rechargement automatique. En revanche, celle à bois-bûches nécessite de la recharger à la main de façon quotidienne.

A noter que ce type d’installation peut participer, pour les professionnels, à l’obtention du label Energie Carbone.