Fiche métier : comment devenir mécanicien spécialiste automobile ?

Comment devient-on mécanicien auto ?

Le métier de mécanicien spécialiste automobile est accessible avec un CQP (contrat de qualification professionnelle), reconnu par la branche des Services de l’Automobile. Zoom sur ce métier et les moyens d’y accéder.

Comment devient-on mécanicien auto ?
Comment devient-on mécanicien auto ?

En quoi consiste le métier de mécanicien spécialiste automobile ?

Le recrutement dans un garage automobile

d’un mécanicien spécialiste automobile se fait dans le but qu’il réalise la maintenance et la réparation des véhicules de toutes marques. Ses tâches sont spécifiques, il :

– effectue l’entretien courant et périodique des véhicules ;

– diagnostique, contrôle et règle les moteurs, les suspensions et les pneumatiques ;

– diagnostique, contrôle, met en place et règle les ensembles mécaniques ;

– pose des accessoires.

Le mécanicien spécialiste auto peut travailler chez un garagiste, dans une concession, un centre de réparation ou à son compte.

En début de carrière, il perçoit un salaire brut d’environ 1470 €. Ce métier est fortement influencé par l’évolution technologique en automobile. Ainsi, les mécaniciens doivent de plus en plus travailler avec l’électronique et l’informatique embarquées dans les véhicules. Un mécanicien spécialiste automobile peut évoluer dans son métier en devenant chef d’atelier, mais il peut aussi se spécialiser dans le contrôle technique, le dépannage/remorquage ou encore la mécanique de compétition.

La formation de mécanicien spécialiste automobile

Pour accéder à ce métier, il faut se tourner vers un contrat de qualification professionnelle. Cette formation en alternance d’environ un an est ouverte aux jeunes de 16 à 25 ans ayant le niveau seconde de l’enseignement général, titulaires d’un CAP « Maintenance des véhicules automobiles » ou ayant le niveau. Le recrutement se fait par tests d’aptitudes et de motivation. Le CQP enseigne notamment aux futurs mécaniciens :

– la méthodologie de contrôle et de mesure ;

– l’entretien périodique ;

– le diagnostic et l’intervention sur systèmes mécaniques ;

– l’intervention sur organes mécaniques ;

– la gestion des moteurs diesel et essence ;

– les pneumatiques, trains roulants et systèmes de freinage ;

– la pose d’accessoires ;

– la gestion et l’organisation de l’activité ;

– la relation service, l’environnement professionnel…

La formation comprend une régulation pédagogique, des épreuves pratiques, ainsi qu’un examen final de 3 heures.

La protection sociale des mécaniciens spécialistes automobile

Le saviez-vous ?

Au même titre que les dépanneurs, pompistes et loueurs de véhicules, les mécaniciens travaillent dans la branche des services de l’automobile. Cette appellation désigne les activités en rapport avec les automobiles à partir de leur sortie d’usine. C’est IRP AUTO qui est l’organisme de protection sociale désigné pour la branche. Il se charge notamment de la prise en charge des frais de santé, du versement d’un complément de salaire en cas d’arrêt maladie ou encore de la retraite complémentaire.

 

Enregistrer

Enregistrer