Fiche métier : designer mobilier

Lorsqu’il s’agit d’ameublement, on pense bien souvent au travail de l’architecte d’intérieur. Mais il existe un autre professionnel chargé de concevoir des meubles : le designer mobilier. Découvrez toutes les informations relatives à ce métier passion.
designer

Le travail du designer mobilier

C’est lui qui conçoit et crée les meubles (que ce soit des petits bureaux pour enfant ou bien encore des tables, des chaises, etc.), mais aussi les pièces de mobilier annexes telles que les luminaires par exemple. Pour son travail, il se doit de prendre en compte des critères de confort, de praticité et d’esthétisme, afin de mettre au point des lignes de mobilier fonctionnelles et séduisantes. Du buffet de salon à l’armoire, en passant par la tête de lit et le fauteuil de jardin, son champ d’action est vaste. Une fois sa ligne dessinée, il réalise des maquettes qu’il présente aux fabricants. Ce ne sera qu’après validation de ces maquettes que la production de la ligne pourra être lancée.

Où travaille le designer mobilier ?

La plupart du temps, à ses débuts, le designer mobilier intègre une entreprise. Il fait partie d’un studio de création, et s’évertue à respecter les codes et le cahier des charges déterminés par la marque. Au fil de sa carrière, il pourra gagner en responsabilités et prétendre au poste de chef de studio. Il pourra également choisir de se lancer en indépendant. Un choix qui nécessite un réseau conséquent, car le marché est rude. Souvent, le designer mobilier ajoute des cordes à son arc, et développe des compétences scénographiques par exemple.

Quelles études pour devenir designer mobilier ?

Outre une grande créativité et un sens pratique affûté, il convient d’obtenir un diplôme reconnu par la profession pour devenir designer mobilier. Cinq années d’études post-bac sont nécessaires. Après le bac (idéalement un bac STD2A design et arts appliqués), les BTS design de produit, conception de produits industriels ou arts appliqués permettent d’accéder ensuite au DSAA (diplôme supérieur des arts appliqués). Différentes écoles privées, telles que l’ENSAD notamment, dispensent également des formations équivalentes, toujours en cinq ans.