Comment devenir pontier ?

pontier

Les compétences d’un pontier sont requises dans de nombreux secteurs d’activité. Du BTP aux industries, il est susceptible de travailler au sein d’environnements professionnels diversifiés. Retour sur le parcours recommandé pour en faire son métier, les missions, ainsi que les perspectives d’évolution professionnelles.

En quoi consiste le métier de pontier ?

Le pontier est en charge du déplacement de charges lourdes ou encombrantes à partir d’un matériel adapté. Il peut se servir, entre autres, de portiques, de gerbeurs, de ponts roulants, voire de grappins mais pour cela il a besoin d’une formation de pont roulant. Il a pour responsabilité de gérer les opérations de levage, de déplacement, de déchargement et de transbordement. En fonction de la structure professionnelle, on lui confie les formalités administratives propres au suivi d’intervention, ainsi que le contrôle des équipements. Au besoin, il peut être amené à réaliser des tâches de maintenance de base. Comme évoqué précédemment, le pontier peut officier dans différents secteurs :

  • le BTP : gestion des équipements sur les chantiers ;
  • l’industrie nucléaire : conditionnement des déchets, démantèlement… ;
  • les entreprises de revalorisation des déchets : gestion des fosses, alimentation de l’incinérateur….

pontier

Le parcours pour devenir pontier

Il n’est pas forcément nécessaire de décrocher un diplôme ou de justifier d’une expérience professionnelle pour devenir pontier. Le métier reste accessible à tous les profils. Il est toutefois recommandé de posséder des compétences de base, comme une formation de pont roulant, pour se distinguer auprès des employeurs. Il est également possible d’obtenir un bac professionnel en industrie ou dans un autre domaine technique. Dans tous les cas de figure, un poste de pontier exige l’obtention du CACES R484 Ponts Roulants et Portiques. Pour ce faire, rapprochez-vous d’une structure formatrice reconnue, telle qu’Alyence.

Les perspectives professionnelles pour faire évoluer sa carrière de pontier

Après quelques années d’exercice sur ce type de poste, le métier de pontier permet d’accéder à d’autres fonctions. En règle générale, il s’agit d’un emploi de chef d’équipe, voire d’une place de formateur. Dans ce dernier cas, on peut se spécialiser dans la conduite de véhicules ou d’engins motorisés de levage.

pontier
Pour devenir pontier, vous devez obtenir le CACES R484 Ponts Roulants et Portiques avant de postuler à des offres d’emploi. Une expérience ou une formation n’est pas obligatoire, mais constitue un atout pour faire valoir vos compétences auprès des employeurs. Le pontier a la possibilité d’officier dans le BTP, le traitement des déchets, ainsi que l’industrie nucléaire.