Comment être sûr de recevoir ses loyers ?

Calculatrice pour calculer le montant du loyer impayé

L’investissement locatif permet à bon nombre de propriétaires de percevoir un loyer en contrepartie du logement qu’ils proposent à la location. Mais la crainte de tout propriétaire, au-delà des dégradations, c’est le non-versement pur et simple du loyer par le locataire. Voici donc tout ce qu’il faut savoir pour être certain de percevoir ses loyers.

Bien sélectionner son locataire

La première chose à faire consiste à étudier avec attention le profil des candidats à la location. Un locataire disposant d’une situation professionnelle solide et stable présentera moins de risques d’insolvabilité qu’un locataire en situation précaire.

Différents organismes proposent d’ailleurs de contrôler la solidité du dossier du locataire avant de proposer au propriétaire de signer le contrat de bail.

Demander une caution

Parce que l’étude du dossier du candidat ne suffit pas, il est important pour le propriétaire d’opter pour d’autres solutions complémentaires, à commencer par une caution. Il existe plusieurs types de cautions :

  • La caution simple : elle permet au propriétaire de poursuivre le locataire en cas d’impayé en conservant sa caution ;
  • La caution solidaire : elle permet de poursuivre le garant proposé par le locataire ;
  • La caution bancaire : elle permet au propriétaire de demander à l’organisme bancaire ayant accepté de se porter caution de régler le montant des loyers impayés.

Recourir à un garant institutionnel

Une autre solution consiste pour le propriétaire à demander à son locataire de trouver un garant en ligne, par le biais de sites spécialisés. Ce service présente l’intérêt d’être gratuit pour le propriétaire, puisqu’à la charge du locataire.

Le propriétaire souhaitant louer son appartement à un salarié intérimaire pourra lui demander de se tourner vers le Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire (FASTT). Cet organisme prend en charge le paiement des loyers et des charges, ainsi que les dégradations locatives à hauteur d’un certain montant pouvant atteindre 7 700 euros pour les logements nus et 3 500 euros pour les meublés.

Souscrire une garantie contre les loyers impayés

Enfin, il est possible pour le propriétaire de recourir à une assurance loyer impayé. Ce genre de dispositif est proposé par certaines compagnies d’assurances. Il permet, en contrepartie d’une cotisation représentant un pourcentage du montant du loyer, d’obtenir le remboursement des loyers. Cette solution, également appelée GLI ou Garantie Loyers Impayés est très appréciée des bailleurs.

Rappelons enfin qu’existe aussi la garantie Visale, financée par Action Logement. Ce dispositif de caution permet au propriétaire de demander à l’organisme la prise en charge des loyers impayés.