Fiche métier : scieur-carotteur de béton

scieur-carotteur

Surnommé le « chirurgien du béton », le scieur-carotteur intervient sur des chantiers qui nécessitent une démolition en douceur. Ce professionnel du bâtiment utilise des machines et des outils spécifiques pour mener à bien ses missions de sciage de béton ou de découpe. Zoom sur un métier souvent méconnu du grand public.

Les missions du scieur-carotteur de béton

Au sein d’une petite équipe, le scieur-carotteur de béton réalise divers travaux courants de découpe de mur en béton. Il doit pour cela respecter des règles techniques professionnelles strictes. Il intervient sur des bâtiments neufs ou en réhabilitation, sur des sites dégagés ou encombrés, en intérieur comme en extérieur.

Il effectue donc les missions suivantes : carottage d’éléments de structure, sciage à la scie murale, sciage à la scie de sol…

Il est donc amené à réaliser des travaux de microdémolition. Il doit donc, pour la bonne exécution de ces travaux, travailler avec rigueur et soin et surtout maîtriser parfaitement le matériel de découpe à sa disposition.

Cette activité concerne plusieurs domaines tels que chantiers gros œuvres, industrie, nucléaire, hôpitaux, collectivités locales

Quelles compétences pour ce métier ?

Le métier de scieur-carotteur comporte des risques sévères comme l’effondrement de structure, écrasement, chute de hauteur…puisqu’il s’agit ici de s’attaquer à la structure même du bâtiment.

Attention et concentration sont donc de mise. Le scieur-carotteur doit également être en bonne condition physique. Il doit également être autonome et avoir l’esprit d’équipe.

Formation

Encore méconnu, ce métier s’apprenait sur le tas. Aujourd’hui, le SNED (Syndicat National des Entreprises de Démolition) a développé deux formations propres à ce métier : une habilitation à scier en sécurité et un certificat de qualification professionnelle scieur-carotteur de béton. Elles visent ainsi à élever le niveau de compétence des professionnels du secteur et à valoriser ce métier et les connaissances qui y sont associées.

Les apprentis scieur-carotteur apprennent donc, en plus de la pratique, la théorie et sont formés à la « culture bâtiment ». Ils doivent en effet être capables d’observer et de maîtriser leur environnement de travail.

Le métier de scieur-carotteur est en plein essor. C’est donc un métier qui recrute, en France et à l’étranger.