Fiche métier : devenir rédacteur médical

Paperwork

Le métier de rédacteur médical exige à la fois d’excellentes qualités rédactionnelles et un solide bagage scientifique. Le point sur la formation et les compétences pour devenir rédacteur médical.

Le métier de rédacteur médical

Qu’est-ce qu’une agence de communication médicale attend de son rédacteur médical ? De pouvoir écrire tous types de documents scientifiques médicaux. Il peut s’agir d’articles pour des journaux spécialisés, mais aussi de rapports d’études cliniques, de dossiers de presse, de plaquettes d’information, de comptes-rendus de congrès ou encore de documents administratifs. Le rédacteur est censé s’adapter à la cible. Ainsi, il peut avoir pour mission de vulgariser des propos scientifiques à destination du grand public, ou de réaliser des textes très techniques s’il s’adresse à des experts. Le métier exige donc certains prérequis indispensables : esprit de synthèse, bonne connaissance du monde médical, maîtrise des outils informatiques, qualités rédactionnelles et de communication, maîtrise de l’anglais et/ou d’autres langues.

redaction médicale

Devenir rédacteur médical

Avant de se lancer dans la rédaction médicale, mieux vaut se renseigner sur le parcours à suivre afin de pouvoir exercer ce métier. Cinq années d’études post-bac sont nécessaires pour espérer devenir rédacteur médical. Nombre d’entre eux sont d’ailleurs médecins ou pharmaciens. Un master en santé ou un diplôme d’ingénieur dans les sciences du vivant pourront permettre d’intégrer un laboratoire pharmaceutique ou une agence de communication médicale. Des diplômes de niveau supérieur comme un doctorat en biologie ou un diplôme d’État de docteur en médecine multiplieront les chances d’accéder aux métiers de la rédaction scientifique. Pour mettre le pied à l’étrier, il est possible de commencer avec un statut de free-lance pour effectuer ses premières prestations et acquérir de l’expérience.