Conseil entretien recrutement

Conseil entretien recrutement

On n’a pas deux fois l’occasion de se présenter pour la première fois ! Donc attention… :

Bien avant…

– Entraînez-vous à parler de vous pendant 5-6 minutes, devant un groupe de 2-3 amis, une caméra, ou un magnéto. Appropriez-vous votre CV pour « vous y sentir bien ». Connaissez-en parfaitement chaque élément, pour en parler de façon détaillée (30 secondes sur chaque point) si nécessaire. Préparez 5 ou 6 mots clés que vous aurez envie d’insérer dans la conversation – « ingénieur », « autonomie », « responsabilités », « créativité »…- et qui soulignent les points les plus pertinents de votre profil (en fonction du poste visé).

– Posez-vous les bonnes questions
Votre interlocuteur va vous juger sur votre capacité d’expression, d’analyse, d’initiative, la logique de votre parcours, les enseignements tirés de vos précédentes expériences….S’il s’agit d’une grande entreprise, il remplira des grilles préétablies d’évaluation.

Parmi les questions fréquentes…

Parlez de vos études, de vous. Pourquoi cette filière, cette école/université ?
Que vous ont apporté vos études ? Avez-vous eu des échecs ? Pourquoi ?
Quelle a été, pendant vos études, votre plus belle réussite ?
Si c’était à refaire, recommenceriez-vous le même parcours ?
Avez-vous déjà dirigé une équipe ?
Qu’avez-vous retiré de vos stages qui puisse vous être utile pour ce poste ?
Comment savez-vous si vous réussissez ?
Avez-vous de la chance ?
Citez trois adjectifs pour vous décrire.
Racontez une histoire drôle.
Prévoyez-vous de fonder une famille ?
Quelles questions n’aimeriez-vous pas qu’on vous pose ? (la peur n’évite pas le danger ; autant faire face de façon réfléchie…).
Nommez trois situations où vous avez échoué.
Quel genre de personnage vous frustre le plus ?
Citer vos trois plus belles réalisations.
Quels sont deux de vos traits de caractère que vous pourriez améliorer ?.
Où vous voyez-vous dans 5 ans ? dans 10 ans ?
Qu’attendez-vous de votre supérieur hiérarchique ?
Préférez-vous travailler seul ou en équipe ?
A quel besoin pensez-vous répondre en acceptant ce poste ?
En quoi ce poste vous intéresse-t-il ? Pourquoi le voulez-vous ?
Qu’attendez-vous d’une entreprise en général ?
Vous acceptez ce poste. Que faites-vous en arrivant ?
Si vous affrontez, à ce poste, de réelles difficultés, quelles seront-elles ?
Si vous aviez le choix, préféreriez-vous établir un plan ou le mettre en œuvre ?
Que faites-vous si vous constatez qu’un de vos collègues falsifie un rapport ?
Décrivez le meilleur/le pire patron que vous ayez jamais eu.
Que doit fournir l’entreprise pour que vous donniez le meilleur de vous-même ?
Quelles sont, à votre avis, les qualités requises pour ce poste ?
Pourquoi voulez-vous intégrer cette entreprise ?

Questions un peu plus stressantes…

Que pouvez-vous offrir à l’entreprise ? Pourquoi devrions-nous vous embaucher ?
Par qui d’autre avez-vous été interviewé ? Comment vous êtes-vous débrouillé ?
Si vous recevez une offre, sur quoi vous appuyez-vous pour l’accepter ou la refuser ?
Vous êtes un peu jeune pour le poste…
Comment réagissez-vous au stress ? Mentionnez deux situations où vous avez dû agir dans un climat de stress.
Quelle est votre philosophie du management ?
Combien valez-vous ?
Combien de temps resterez-vous avec nous ?
Vous estimez-vous un bon manager/ingénieur … ?
Quels nouveaux objectifs vous êtes-vous fixés récemment ?
Avez-vous déjà des offres d’emploi ?
Quels aspects de vos précédents postes n’avez-vous pas appréciés ?
Décrivez une situation où votre travail a été critiqué.
Qu’est-ce que le succès ?
Ne vous sentiriez-vous pas mieux dans une entreprise d’une autre taille ?
Quelles autres orientations envisagez-vous ?
Aurez-vous envie de prendre la place de votre patron ?
Avez-vous déjà embauché quelqu’un ?

– Sur l’entreprise : Qui ? Que ? Quoi ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Comment est organisé le secteur (de cette entreprise) ? Comment cette entreprise se situe-t-elle par rapport à ses concurrents ?
Pour y répondre, consultez le site Internet de l’entreprise, les journaux professionnels. Vous connaîtrez dans les grandes lignes les produits, sites de production, marchés, la structure, l’effectif, le chiffre d’affaires, l’actionnariat, les objectifs… Et si le poste brigué se trouve à l’étranger, préparez vous d’autant mieux, pour avoir des notions de la culture locale.
– Sur votre interlocuteur : fonction, orthographe de son nom… (appelez le standard de l’entreprise).

Juste avant…

Evidemment, soyez à l’heure et même plutôt 5 minutes en avance (mais pas plus non plus ). Avant le RV, ne prenez qu’un repas léger, allez aux toilettes. Evitez de vous doper (café, tranquillisant, alcool). Si vous venez de fumer, prenez vite un chewing-gum et jeter le ! Eteignez votre téléphone portable.
Munissez vous des photocopies de vos diplômes, d’un exemplaire de votre CV , de l’éventuelle petite annonce (relisez la attentivement pour ne pas confondre avec une autre…), de votre agenda.
Attention à la tenue : correcte (costume et cravate, chaussettes montant assez haut pour les hommes) mais pas ostentatoire, chaussures cirées, cheveux propres, mains et ongles soignés. Pour les femmes, choisissez un maquillage et des bijoux légers, portez des couleurs qui seyent à votre teint (mais ni fluo ni décolleté provoquant). Evitez les vêtements neufs (vous vous y sentez moins à l’aise), les griffes et le luxe apparent, le lin (qui se chiffonne).
Bien sûr, vous pouvez ne pas respecter ces règles de conformisme ; le recruteur se demandera alors ce que cela signifie…Votre « look » peut-être différent selon l’entreprise rencontrée (plus original si vous postulez pour un poste de créatif, mais un aspect « sérieux » ne vous nuira pas).

Pendant

– Comportement
– Regardez votre interlocuteur dans les yeux, ayez une poignée de main franche.
Le « para-langage » (votre comportement, gestes.. ) a toute son importance. Ne vous asseyez pas avant d’y avoir été invité, ne fumez pas.
Respirez lentement (cela décontracte) ; ayez en tête le mot ROLE, cher aux anglais (Relaxed, Open, Leaning, Eye contact). Donc, adoptez une attitude ouverte, penchez vous légèrement en avant (cela montre votre attention, votre intérêt), sachez regarder le plus possible votre interlocuteur (donc ne prenez pas de notes tout le temps). Evitez de vous frotter les mains, le nez…, de tripoter fébrilement un objet.
– Ne dites que la vérité, mais pas forcément toute la vérité (si certains éléments vous nuisent…).Parlez correctement (sans expression familière, verlan…). Evitez les termes tels que « très certainement, absolument jamais… », si vous voulez passer pour quelqu’un de souple et ouvert. Soyez fier de vos diplômes, quels qu’ils soient, et quel que soit le poste visé.
– Si votre interlocuteur est une femme, et si vous êtes un homme, ne cherchez pas à séduire l’interlocutrice (cela serait très mal vu). Inversement, un peu de charme, discret, ne nuit pas…

– Déroulement
L’entretien comporte souvent 3 pics denses ; vous pouvez réveiller la discussion en parlant un peu plus fort, en vous penchant…, ou en laissant le silence quelques brèves secondes. Montrez discrètement, dans vos propos, que vous connaissez déjà un peu l’entreprise.
– Donnez clairement vos motivations pour ce poste (produit attirant, grande autonomie, variété des tâches si PME… ; et surtout pas « la proximité géographique, le salaire, les avantages sociaux, la sécurité de l’emploi »). Répondez le plus naturellement possible aux questions embarrassantes.
Ne vous appesantissez pas trop sur le passé (il ne doit pas prendre le pas sur l’avenir). N’émettez pas de jugement trop critique sur une personne, une situation ;
Dites « J’ai vendu, j’ai analysé… », plutôt que « j’ai du vendre, j’ai du analysé… » ( vous ne subissez pas une fatalité, vous êtes dynamique).
– Posez des questions (c’est indispensable), sur vos futures responsabilités, l’équipe avec laquelle vous travaillerez, le profil/caractère de votre supérieur hiérarchique, sur tel aspect (en rapport avec le poste) de la stratégie de l’entreprise
– En fin d’entretien, quelques mots pour remercier, les yeux dans les yeux, souriant : « merci de m’avoir accordé cette entrevue. J’ai été heureux de vous rencontrer. Quand pensez-vous pouvoir me donner une réponse ? ».

Après…

– En sortant du RV, évitez de prendre un café ou d’allumer une cigarette juste devant…Cela montrerait votre stress…
– Passez en revue l’entretien. Où avez-vous montré une faiblesse ? Où l’interlocuteur a-t-il montré une certaine réserve ? Des points de réflexion et d’amélioration pour la prochaine entrevue.

Cas des entretiens de groupes

Parfois, certains grands groupes, soucieux d’économie de temps, organisent des entretiens de groupes : une douzaine de candidats sont réunis pour débattre d’un thème donné face à deux recruteurs, mais sans interférence de ces derniers.
Conseils : ne restez pas silencieux, soyez diplomate, naturel, montrez une personnalité non cassante, votre capacité à exprimer clairement votre opinion ; sachez écouter aussi bien que parler. A la fin du débat, vous aurez à en rédiger une synthèse.