Autoentrepreneur : ces métiers qui payent bien

Autoentrepreneur en costume

Créé en 2009, le statut d’auto entrepreneur (ou micro entrepreneur) est de plus en plus prisé par les français. En 2018, 1 357 000 personnes ont opté pour ce statut, soit 15% de plus que l’année précédente (D’après l’Acoss, la caisse nationale du réseau des Urssaf).

 La création d’une microentreprise accorde des avantages aux personnes qui veulent devenir indépendantes ou bénéficier d’un complément de revenu. Ce statut concerne des secteurs d’activité variés, dont certains sont en voie de devenir très porteurs d’ici les années à venir.

On retrouve dans certains secteurs des revenus moyens particulièrement élevés : dans le BTP ou les activités juridiques par exemple. Des croissances conséquentes sont également observées dans les activités informatiques, de l’immobilier et activités financières.

Nous faisons le point sur quelques-uns de ces métiers en devenir qui peuvent générer un chiffre d’affaire important en tant qu’autoentrepreneur.

Agent commercial immobilier

Professionnel de l’immobilier, il travaille pour le compte d’une agence et s’occupe de :

  • Prospecter afin de trouver de nouveaux bien à vendre
  • Prendre rendez-vous avec les acheteurs et faire les visites.
  • Négocier et accompagner les clients jusqu’à la fin de la transaction immobilière.

Ce métier nécessite de fortes capacités relationnelles, et un dynamisme à toute épreuve.

L’agent commercial immobilier touche en général une commission allant de 3 à 8% sur le bien vendu.

Attention : Ne pas confondre l’agent commercial avec l’agent immobilier. Le statut de l’agent immobilier est plus réglementé : il ne peut pas être autoentrepreneur mais il peut cependant travailler pour son propre compte.

Le salaire d’un agent immobilier est variable, il correspondra aussi à une commission sur la vente du bien.

Consultant financier

Les métiers de consulting sont très rémunérateurs et peuvent être pratiqués dans plusieurs spécialisations. Le consultant financier est généralement diplômé d’un bac +5, il est spécialisé en comptabilité, en fiscalité ou en management des entreprises et des affaires. Il réalise des audits et conseille les entreprises pour optimiser leur rentabilité. Ce métier requiert plusieurs années d’expérience dans le domaine, le consultant financier doit être fin stratège et être doté d’un grand sens de l’analyse.

Il facture ses services 300 à 1000€ par jour selon son expérience.

Consultant financier qui fait les comptes avec une calculatrice

Maçon

Le BTP est un secteur qui peut générer des revenus importants en autoentrepreneur. Le maçon est la première personne à opérer dans la construction et la réhabilitation de tous types de bâtiment. Il s’assure de la stabilité des fondations, monte les murs, les cloisons ou les dalles. Ce métier nécessite de la rigueur, de l’organisation et une bonne communication avec les personnes travaillant avec lui.

Il existe deux spécialisations pour ce métier :

  • Le maçon-coffreur, qui s’occupe du béton armé ;
  • Le maçon-finisseur, qui reprendra les finitions après le bétonnage.

Le maçon doit être titulaire d’un CAP ou d’un BEP ou avoir une expérience d’au moins 3 ans. Il peut aussi exercer en obtenant une certification professionnelle (Parcours de formation professionnelle ou VAE).

Il est rémunéré en moyenne 40 à 60€ de l’heure.

Moniteur d’auto-école

Depuis le développement du statut d’autoentrepreneur, certains métiers se transforment. Les auto-écoles font de plus en plus appel à des moniteurs indépendants dont le but est de former les futurs conducteurs au permis de conduire. Le moniteur doit faire preuve de pédagogie et rester attentif à toutes les situations. Pour enseigner la conduite, il faut avoir passé l’une des formations suivantes :

  • Titre professionnel ECSR (Enseignant de la Conduite et de la Sécurité Routière).
  • CAPEC (Certificat d’aptitude professionnelle à la conduite des véhicules terrestres à moteur).
  • CAPP (Certificat d’aptitude professionnelles et pédagogique).

Pour pouvoir exercer il faudra ensuite faire une demande d’ATRE (Autorisation Temporaire Restrictive d’Exercer).

Les moniteurs indépendants sont convoités par les auto-écoles car ils leur permettent une plus grande flexibilité. Ils travaillent exclusivement avec des auto-écoles et ont l’obligation d’utiliser une voiture à double commande.

La rémunération d’un moniteur est d’environ 35 à 60€ de l’heure.

Ostéopathe

Pour exercer son métier, l’ostéopathe autoentrepreneur doit détenir son diplôme d’ostéopathie ou un diplôme universitaire équivalent lui permettant de pratiquer.

L’ostéopathe pratique une médecine douce et intervient pour soulager les douleurs musculaires et squelettiques, mais aussi celles qui sont liées à des organes ou des traumatismes.

Il doit être à l’écoute de son patient et se doit d’avoir une bonne condition physique car les séances peuvent demander des efforts.

Les activités de santé sont particulièrement encadrées : il faudra contracter des assurances spécifiques, indiquer sur sa plaque les diplômes obtenus pour exercer, respecter l’éthique et les règles de déontologie propres à ce métier.

L’ostéopathe facture environ 40 à 60€ par séance.

Web-designer

En pleine croissance ces dernières années le secteur de l’informatique et du digital compte de nombreux travailleurs indépendants. Le webdesigner réalise des sites internet, des applications ou s’occupe d’interventions ponctuelles sur les sites des clients. Il a plusieurs compétences en communication, en création visuelle ou en programmation informatique selon son profil. Il peut donc être sollicité pour accomplir des tâches variées.

Comme le métier de graphiste qui peut s’en rapprocher, ce professionnel du web peut exercer sans diplôme requis.

Il est rémunéré aux alentours de 50€ de l’heure.

Devenir micro-entrepreneur est ouvert à tous et concerne un nombre de métiers et de secteurs considérable. Si vous êtes intéressé pour lancer votre activité, vous trouverez sur le site economie.gouv.fr toutes les démarches à entreprendre.