Tout savoir sur la formation secourisme

Dans le monde professionnel, il existe une formation de secourisme spécifique pour devenir sauveteur-secouriste du travail. Que faut-il savoir sur le sujet ?

Pourquoi passer une formation de secourisme ?

Afin de faire face à des besoins en sécurité et en protection en constante augmentation, de plus en plus d’entreprises recrutent des sauveteurs-secouristes du travail (SST), qui sont formés aux gestes de premiers secours et chargés de les dispenser en cas d’accident du travail. La présence d’une personne formée aux premiers secours est d’ailleurs obligatoire dans tous les ateliers où sont effectués des travaux dangereux, et sur tous les chantiers comptant au moins 20 personnes pendant plus de 15 jours consécutifs où sont effectués des travaux dangereux. Passer une formation de secourisme à Paris ou à Lyon par exemple est donc un moyen de se différencier parmi les autres candidatures.

Comment devenir sauveteur-secouriste du travail ?

Pour devenir sauveteur-secouriste du travail (SST), il est nécessaire de suivre la formation éponyme SST qui permet d’acquérir toutes les connaissances nécessaires pour apporter les premiers secours et préparer l’arrivée des secours sur place. Elle dure généralement douze heures, auxquelles il faut ajouter les heures additionnelles requises pour traiter les risques spécifiques à l’entreprise ou à la profession. Les personnes qui sont déjà titulaires d’une unité d’enseignement “Prévention et secours civiques de niveau 1” (ou PSC1) de moins de deux ans peuvent obtenir directement un certificat SST, mais doivent néanmoins passer un module complémentaire relatif aux risques spécifiques de l’entreprise ou de la profession.

Les enseignements apportés par la formation SST

De nombreux organismes agréés enseignent le STT au travers d’une formation SST ou d’une formation aux gestes et postures à Paris par exemple. Une fois le certificat obtenu, les stagiaires formés sont réputés capables d’intervenir efficacement face à une situation d’incident et de mettre leur enseignement au service de la prévention de la santé et de la sécurité des équipes de travail, dans le respect des procédures fixées par l’entreprise.