Pourquoi et comment devenir animatrice en maison de retraite ?

Séance de gym pour personnes âgées organisée par une animatrice en maison de retraite

Face à l’augmentation de l’espérance de vie, l’offre de services au sein des maisons de retraite n’a de cesse de se développer. De nouveaux métiers voient ainsi le jour pour répondre aux besoins en constante évolution du 3e âge. L’animatrice en maison de retraite est l’une d’entre eux.

Quel est le rôle de l’animatrice en maison de retraite ?

Placée sous l’autorité du directeur de la maison de retraite, l’animatrice en gérontologie va être en charge de l’animation au sein de la structure. Au travers de ses actions, elle va contribuer à améliorer le confort de vie des pensionnaires en faisant appel à leur créativité, à leur expressivité corporelle, à leurs talents artistiques et à leur appétence culturelle. Il existe de nombreuses activités à proposer aux pensionnaires des maisons de retraite :

  • Art-thérapie ;
  • Jeux de sociétés ;
  • Ateliers de bricolage et de travaux manuels ;
  • Gymnastique douce ;
  • Musique et chant…

En contact direct avec les personnes âgées, l’animatrice est un maillon essentiel de la vie sociale au sein d’une maison de retraite, car elle doit favoriser les échanges et la communication. Malgré les tarifs des maisons de retraite qui restent élevés, le nombre de pensionnaires augmente. Les perspectives d’embauche sont donc très intéressantes dans ce secteur.

Quelles sont les compétences de l’animatrice en maison de retraite ?

Pour devenir animatrice au sein d’un établissement pour personnes âgées, il faut avant tout aimer les contacts humains. Faire preuve d’une grande sociabilité et disposer d’une importante capacité d’écoute constituent de véritables pré-requis pour exercer et s’épanouir dans cette profession. Mais l’animatrice en gérontologie doit également être capable d’assumer les responsabilités qui lui sont attribuées.

Exercer un emploi en maison de retraite, c’est aussi et surtout s’inscrire dans une équipe pluridisciplinaire dont les besoins et les obligations sont différentes des siennes. Il faut donc savoir faire preuve d’une grande adaptabilité, aussi bien avec ses collègues qu’avec les pensionnaires de l’établissement. L’animatrice en maison de retraite devra également communiquer avec la famille des personnes âgées.

Quelle est la formation de l’animatrice en maison de retraite ?

Si vous êtes intéressée par cette profession, sachez que plusieurs voies peuvent vous y conduire :

  • Le brevet d’aptitude professionnelle d’assistant animateur technicien (BAPAAT) ;
  • Le brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et des sports (BP JEPS) avec spécialité “animation sociale” dans les domaines de la gérontologie et du handicap ;
  • Le diplôme universitaire de technologie (DUT) “Carrières sociales”, option animation sociale et socioculturelle ;
  • Le master professionnel “Intervention et gestion en activités physiques adaptées” à l’université Claude Bernard Lyon 1 ;
  • La licence professionnelle “Santé, vieillissement et activités physiques adaptées” à l’université Paris 12.

En général ces formations proposent des stages qui vous permettront de mettre en pratique ce que vous aurez appris lors de vos cours théoriques. Ces stages sont une véritable opportunité de découvrir à quoi ressemble véritablement le métier d’animatrice en maison de retraite.