Comment devenir chaudronnier industriel ?

le chaudronnier manie le métal sous toutes ses formes. photo Pixabay

Chaudronnier industriel est un métier qui recrute, comme c’est souvent le cas dans le secteur secondaire. Le chaudronnier est le professionnel qui travaille les métaux afin de leur donner une forme avant de les assembler. Il peut procéder par soudage, pliage, ou encore emboutissage.

Il peut fabriquer des tubes, des récipients, des éléments de petite taille ou plus imposants. Le chaudronnier manie des matériaux qui peuvent être lourds, c’est pourquoi il est nécessaire d’être doté d’une bonne condition physique et d’être minutieux. Il faut également savoir se repérer dans l’espace, et gérer la conception sur ordinateur car le process est informatisé.

Le chaudronnier peut travailler dans le service spécifique d’une entreprise, sur un site (une centrale nucléaire par exemple) ou bien dans une chaudronnerie spécialisée à Lyon ou ailleurs, en atelier. Ce sont des métiers proches de la tôlerie et de la métallurgie.

Quelles formations pour devenir chaudronnier industriel?

Il existe plusieurs voies d’accès au métier de chaudronnier :

Niveau CAP

– CAP réalisation en chaudronnerie industrielle,
– CAP OMM – outillages en moules métalliques,

Niveau bac

– Bac pro technicien en chaudronnerie industrielle,
– Bac pro fonderie,

Niveau bac + 1

– MC technicien en soudage,

Niveau bac + 2

– BTS CRCI – conception et réalisation en chaudronnerie industrielle,
– BTS fonderie,
– BTS Etude et réalisation d’outillages de mise en forme des matériaux,
– BTS CM – constructions métalliques
– Diplôme d’ingénieur de l’Ecole polytechnique de l’université de Montpellier spécialité mécanique structures industrielles (MSI) en partenariat avec le syndicat de la chaudronnerie tôlerie et tuyauterie (FQSC).

Ces diplômes peuvent se préparer dans le cadre d’un apprentissage ou en alternance avec un contrat de professionnalisation.

 

Enregistrer