Comment bien se préparer à un concours ?

Que vous soyez encore étudiant ou salarié en pleine reconversion professionnelle, un concours ne s’improvise pas. Et pour le préparer, plusieurs types de supports existent. Voici quelques conseils pour anticiper sereinement les épreuves d’un concours.

Selon votre situation, la préparation d’un concours ne peut pas se faire de toutes les manières possible.

Les cours en présentiel

Parfaitement adaptés aux étudiants qui souhaitent passer un concours, les cours physiques demandent cependant beaucoup plus de temps à un salarié. Il est possible toutefois de :

  • participer à des cours du soir, lorsque c’est proposé par l’organisme de formation en question
  • passer des journées de formation dans le cadre du CPF ou sur du temps de congés payés/sans solde si cela ne peut pas être pris en charge
  • suivre des cours particuliers

A noter que la solution en présentiel peut revenir cher à un salarié puisque l’éligibilité au CPF et le bon vouloir des entreprises ne sont pas toujours au rendez-vous.

Les cours à distance

Pour les étudiants comme pour les actifs, les cours à distance par des organismes comme le CNED ou le Greta sont un bon moyen d’organiser soi-même ses temps d’apprentissage. Là aussi, ils peuvent faire l’objet d’une demande de prise en charge avec le CPF. Si vous optez pour cette option, attendez-vous tout de même à avoir des semaines très chargées ! Il faudra faire preuve de rigueur.

Si vous recherchez plus d’interactivité, les MOOC (e-learning) peuvent être une solution plus agréable, mélangeant entre autres vidéos et exercices en ligne.

Des supports papier

Comment parler de se préparer à un concours sans évoquer les annales pour DCG, pour la fonction publique et autres examens administratifs ? Pour ce type de concours, rien ne vaut le bachotage de livres techniques et d’exercices. Les formations paramédicales se prêtent également bien à ce support compte tenu des nombreuses définitions à connaître. C’est pourquoi il vaut mieux éplucher les livres de préparation au concours infimier, à la PACES, etc. Vous arriverez bien préparé avec des exemples concrets en tête !

N’oubliez pas de prendre des pauses pour bien assimiler les nouvelles connaissances, de dormir suffisamment et de bien vous nourrir pour tenir le coup !